Logo Sexagesimal Sexagesimal.org
Lundi 31 caduce 5
de    en    es    fr    it    nl    pt

Introduction

Problématique

Méthode

Proposition

Année-type

Conclusion

FAQ

Conversion

Soutien

Contact

Questions fréquemment posées


Ce projet de calendrier sexagésimal est-il sérieux?

Ce projet est tout à fait sérieux. Il est beaucoup plus sérieux que le calendrier actuel. Est-il sérieux de mesurer le temps avec deux systèmes différents, un pour la journée, l'autre pour l'année? Est-il sérieux de mesurer le temps avec des unités (les mois) dont la grandeur change tout le temps? Aurait-on l'idée de mesurer des longueurs ou des capacités avec des unités variables?
Le système actuel est absurde, sa complication n'est pas justifiée, elle n'apporte que des inconvénients.


Pourquoi remettre en cause le calendrier grégorien?

Pour plusieurs raisons.
1) Il est absurde d'utiliser deux systèmes de mesure du temps, un pour la journée (le système sexagésimal), l'autre pour l'année (le grégorien).
2) Le calendrier grégorien est inutilement compliqué. Si on appliquait le système grégorien à la mesure de l'heure, voilà ce que nous aurions... Sur un cycle de 28 jours se succéderaient 14 modèles de journée différents, les heures elles-mêmes auraient plusieurs durées possibles, le tout causant de tels décalages d'une journée sur l'autre qu'il nous faudrait changer de montre chaque matin de la même façon que nous changeons de calendrier chaque 1er janvier, geste dont on ne soulignera jamais assez l'absurdité.
3) Cette complication est une cause de tracasseries innombrables. Le fait de ne pas avoir une seule année type oblige à réécrire chaque année les horaires des compagnies de transports, les calendriers scolaires, le programme de travail des entreprises, etc. Bref, nous fabriquons de toutes pièces des faux problèmes que nous perdons ensuite un temps fou à essayer de résoudre.
4) Le calendrier grégorien ne permet pas d'associer une fois pour toutes le quantième du mois avec un jour de la semaine donné. C'est un inconvénient majeur que rien ne justifie.
5) La date du 1er janvier ne correspond à aucun événement astronomique. Elle est purement arbitraire.
6) Le calendrier grégorien n'est pas reconnu dans le monde entier. La référence initiale à la naissance du Christ n'est pas acceptée par tous (et pourquoi devrait-elle l'être?), et même au sein du monde chrétien, il est concurrencé par le calendrier orthodoxe (julien).
Pour toutes ces raisons un calendrier universel doit remplacer le calendrier actuel.


Le passage de la semaine à la sizaine qu'implique l'adoption du calendrier sexagésimal ne porte-t-il pas atteinte à de nombreuses traditions?

Raisonner ainsi revient à confondre les murs d'une maison avec son mobilier.
La semaine existe depuis la plus haute antiquité. Elle est la mesure (très approximative) d'une phase lunaire. Elle existait depuis longtemps lorsque sont apparues les religions actuelles, chacune apportant ses propres symboles pour donner du sens à la succession des jours et des ans. Personne ne peut en revendiquer ni la paternité, ni la propriété. Distinguons donc les murs de la maison (l'organisation arithmétique des jours de l'année) de son mobilier (les symboles et les rites).
L'adoption du calendrier sexagésimal n'est dès lors qu'un déménagement. On quittera une maison vieille, inconfortable, où il n'y a pas deux pièces au même niveau et où il y a tant et tant de coins et de recoins qu'on ne sait jamais exactement où on est, pour une maison neuve, spacieuse, confortable et accueillante, où chacun pourra emménager avec ses propres meubles.
Et même si ces meubles ne sont pas disposés exactement de la même façon (c'est inévitable), ils n'en garderont pas moins tout leur sens.


Que deviennent les jours fériés?

Outre les jours fériés que propose ce calendrier, il appartient à chaque pays d'instituer des jours fériés, religieux ou civils, selon ses propres traditions.


Comment adapter la durée légale du travail au nouveau calendrier?

Il n'est pas possible d'étudier ici le cas de chaque pays. Chaque pays a ses règles et ses processus de décision propres. L'adoption du calendrier sexagésimal appellera une adaptation du droit du travail local. Sa conception étant plus simple (une seule année type avec des subdivisions régulières) cette adaptation apportera une simplification et donc une clarification des règles.


L'année sexagésimale commence avec le solstice d'hiver (boréal). Or celui-ci peut tomber le 21 ou le 22 décembre. Comment résoudre ce problème?

L'année sexagésimale ne commence ni le 21 décembre, ni le 22. Elle commence... le 1er frigée. Par convention cette date coïncide avec le solstice d'hiver boréal exprimé en temps universel. Or l'année tropique dure 365,2422 jours. En résulte chaque année un décalage d'environ un quart de jour. Ce décalage est résorbé tous les quatre ans par l'ajout d'un jour adventice supplémentaire ou jour sexte. Pour être précis, il pourra arriver (moins d'une fois par siècle) que cet intervalle soit de cinq ans.
C'est là toute la souplesse du calendrier sexagésimal: il s'adapte à la course de la terre autour du soleil. Il peut ainsi fonctionner pendant des milliers de siècles sans réforme.


Dans le calendrier sexagésimal les années sont notées par trois chiffres. Que se passera-t-il après l'an 999?

L'année qui suivra l'an 999 sera l'an 1000. Puis 1001, 1002, 1003 et ainsi de suite à l'infini.
Aujourd'hui dans beaucoup de pays, quand vous écrivez une date en chiffres, vous n'écrivez que les deux derniers chiffres de l'année (par exemple 04 pour 2004). Quand vous remplissez un formulaire, ceci peut être une source de confusion entre une personne née en 2001 et une personne née en 1901. Ecrire trois chiffres permet d'éviter toute méprise. C'est une simple convention de notation.


Ce projet a-t-il une chance d'aboutir?

A ce jour, tous les projets de réforme du calendrier ont échoué. Si celui-ci a une chance réelle d'aboutir, c'est précisément parce qu'il s'appuie sur la base sexagésimale et que cette base est déjà utilisée par l'humanité entière pour compter les minutes et les secondes. C'est en cela qu'il est universel.


Page suivante: conversion >

Si vous voulez soutenir ce projet, merci de signer la pétition qui se trouve en page soutien.
Les traducteurs qui souhaiteraient développer bénévolement de nouvelles versions de ce site sont invités à se faire connaître en utilisant la page contact.
Logo tête Edouard Vitrant
© 2003-2017, Edouard Vitrant